Soutien aux salariés du JIR

JIR: la période d'observation est prolongée


Avec un peu d'avance pour cause de vacances judiciaires, le tribunal de commerce a accordé une 2e période d'observation de 6 mois au Journal de l'île de La Réunion mercredi 22 juin. Le JIR avait été placé en redressement judiciaire le 3 février dernier. La nouvelle période d'observation démarrera le 3 août et s'achèvera le 2 février 2017. Un nouveau point d'étape avec le tribunal est prévu le 19 octobre prochain. 

Entre-temps, les élus SNJ au comité d'entreprise du JIR ont pris acte de l'arrivée de Jacques Tillier comme consultant de l'actionnaire principal, le 13 juin dernier. L'ancien directeur général a affiché son intention de tout mettre en oeuvre pour redresser l'entreprise.
Avec le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), 35 postes ont été supprimés dans l'entreprise. Le SNJ a rappelé la nécessité de réorganiser les services pour que ceux et celles qui restent puissent travailler sans mettre leur santé en danger. Le SNJ reste également vigilant face aux tentatives d'imposer des régressions et des situations illégales (paiement de journalistes sur factures et non en salaires, par exemple) à l'occasion de cette période difficile.

____________________________________________________________________________

"Soutien aux salariés du JIR" dans le défilé du 1er mai



Le SNJ, avec l'union syndicale Solidaires, participait au défilé de ce dimanche 1er mai à Saint-Denis. Le SNJ y a rappelé la nécessité de sauvegarder une presse pluraliste: acheter la presse, papier ou numérique, c'est un acte citoyen dans une société où l'on croit s'informer par les réseaux sociaux.
Le SNJ y a également rappelé le danger de la loi Travail, qui trouve dans les médias son laboratoire d'expérimentation. Car dans les médias, on sait déjà comment "créer" des emplois qui n'en sont pas, en transformant les journalistes salariés en autres travailleurs, auto-entrepreneurs, intermittents du spectacle, etc.
N'oubliez pas d'écrire à nos députés ce que vous pensez de cette "loi Travail" (le modèle est ici). Cela prend moins de temps et d'énergie que la manifestation, et nous avons aussi besoin de votre mobilisation si vous ne voulez pas vous retrouver licenciés grâce à la loi El Khomri.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PSE au JIR: le SNJ soutient les journalistes


Prévue dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire, une audience s'est tenue ce mercredi 06 avril au tribunal de commerce de Saint-Denis. Suivant les recommandations des administrateurs judiciaires, le tribunal a confirmé la poursuite d'activité de Journal de l'île de La Réunion jusqu'à l'issue de la première période d'observation (six mois à partir du 4 février).
Lors de cette audience, l'une des élues (au nom des élus du comité d'entreprise, notamment SNJ) a lu la déclaration suivante:

"Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Juges, Madame la Procureure,

Je me tiens une nouvelle fois devant vous au nom des salariés du Journal de l'Ile. Avant toute chose, je tenais à remercier le tribunal d'avoir nommé les études Chavaux-Picard et Baronnie-Langet comme co-administrateurs judiciaires. Les deux études forment un tandem cohérent. Les élus ont pu constater qu'elles se partageaient efficacement le travail.
Nous sommes actuellement en plein PSE. D'ici quelques jours, l'entreprise aura perdu 38, voire 39, de ses salariés, soit un quart de ses effectifs. De 159 personnes, nous passerons à 120 avant la fin du mois. Une telle épreuve ne se traverse pas sans douleur. Et si nous, élus, comprenons la nécessité de ce dispositif au regard de la situation financière de l'entreprise, il n'en reste pas moins que nous sommes particulièrement inquiets sur le déroulement des prochains mois car aucune stratégie post-PSE ne nous a été présentée à ce jour.
En entendant l'actionnaire s'exprimer devant vous aujourd'hui, nous sommes rassurés de savoir qu'il fera le nécessaire financièrement pour que le JIR puisse aller au terme de cette première période d'observation.
Nous attendons maintenant avec anxiété le dénouement des négociations avec le groupe Gamma Cadjee qui, s'il honorait sa dette envers le JIR, nous permettrait de retrouver un souffle certain. Nous sommes conscients que l'avenir de l'entreprise dépend actuellement de nombreux facteurs qui la dépassent. Mais nous espérons que tout sera fait pour préserver le titre et le maximum d'emplois, quelle que soit l'issue qui sera retenue pour sortir du redressement judiciaire.
Je tiens de nouveau à saluer le courage de mes collègues qui se battent tous les jours pour que le JIR paraisse. Une fois le PSE achevé, nous devrons nous battre encore plus et faire face à des conditions de travail compliquées. Mais nous sommes déterminés à tout faire pour que notre titre survive à cette période difficile.
Merci de votre attention."


L'article du Quotidien de La Réunion
A voir aussi: le reportage d'Antenne Réunion avec les réponses d'Emilie Marty, secrétaire du comité d'entreprise, élue SNJ http://www.linfo.re/videos?ps=993693

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le SNJ soutient aussi les monteurs PAO



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mercredi 9 mars: le chaleureux soutien des confrères et consoeurs

Merci à ces chaleureux visiteurs!
C'est la suite logique de la déclaration de cessation de paiement: la direction du Journal de l'île de La Réunion a proposé un PSE (plan de sécurisation de l'emploi) qui prévoit aux maximum 41 suppressions de postes. Avec leurs collègues des autres syndicats, les quatre élus SNJ de la DUP (délégation unique du personnel) ont déjà fait part de leurs critiques à la direction. Nous refusons notamment la suppression de l'unique poste de dessinateur de presse, qui fait partie de l'ADN du JIR et lui donne son cachet si particulier dans la presse réunionnaise.
Les salariés de l'agence de Saint-Pierre du JIR (où travaille le dessinateur) ont eu le plaisir de recevoir un chaleureux soutien mercredi 9 mars, jour de la manifestation contre la loi El Khomri (dont nous aurons l'occasion de reparler sur ce blog). Des confrères de Réunion 1ère et d'autres médias, syndiqués (SNJ ou FO) ou non, ont eu la gentillesse d'apporter le petit-déjeuner. De quoi donner de l'énergie à tous car nous en aurons tous besoin!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire